Skip to main content

Addiction au sport et les besoins émotionnels

By septembre 29, 2023mars 29th, 2024Fauteuil de massage

Bien que l’activité physique présente des avantages avérés pour le corps et la santé mentale, l’addiction au sport peut être néfaste, voire conduire à l’infarctus du myocarde ou à l’ostéoporose. Même les habitudes saines peuvent être dangereuses, surtout si la règle de la modération n’est pas respectée.

Résumé :

  1. Addiction au sport, causes et facteurs de risque – Quelles sont les conséquences de la surutilisation du sport ?
  2. L’addiction au sport et les solutions de traitement indiquées – Quels sont les bienfaits des fauteuils massants haut de gamme ?

1. Addiction au sport, causes et facteurs de risque – Quelles sont les conséquences de la surutilisation du sport ?

Lorsque vous faites bouger votre corps, vous libérez des endorphines et de la dopamine dans l’organisme. Il s’agit des hormones associées au bien-être, de sorte que la dépendance à votre sport favori peut en fait être une dépendance à cet état. Le corps augmente sa résistance à l’effort si on le fait bouger fréquemment.

Cette tolérance ne déclenche plus les hormones du plaisir, d’où la nécessité d’entraîner le corps de plus en plus intensément. Les personnes qui « extraient » leurs hormones du bonheur par le sport sont sujettes à de nombreuses maladies.

Dans la plupart des cas, les personnes qui adoptent un programme d’entraînement prolongé et intense en font l’expérience :

  • crampes abdominales ;
  • l’augmentation du taux de cortisol en raison d’une surutilisation des glandes surrénales ;
  • déchirures musculaires ;
  • lésions articulaires ;
  • douleurs dorsales permanentes ;
  • dérèglement du cycle menstruel ;
  • perte de graisse corporelle vitale ;
  • la combustion accélérée des calories et l’incapacité à les remplacer par un régime alimentaire entraînent une perte de masse musculaire ;
  • affaiblissement du système osseux et augmentation du risque de blessure ;
  • l’agitation et l’anxiété dues au manque d’activité physique.

Quels sont les groupes les plus exposés au risque d’addiction au sport ?

  • le besoin de faire travailler son corps peut également être associé à plusieurs autres dépendances, telles que l’alcool, le tabac, le sexe ou l’obsession du shopping ;
  • les personnes souffrant de troubles alimentaires tels que l’anorexie ou la boulimie ;
  • les personnes en surpoids ;
  • les personnes qui traversent une période de stress important (période chargée au travail, divorce, perte d’emploi, etc.).

L’addiction au sport n’est pas un diagnostic en soi, mais certains signes indiquent que la personne ressent un besoin constant d’être active. Quels sont donc les symptômes de l’addiction au sport ?

  • faire du sport en ignorant les problèmes articulaires, les douleurs dorsales, les foulures ou d’autres signes liés à la surcharge physique ;
  • un sentiment de culpabilité lors des pauses de récupération ;
  • la pratique d’une activité physique en cachette.

2. L’addiction au sport et les solutions de traitement indiquées – Quels sont les bienfaits des fauteuils massants haut de gamme ?

Le massage électrique, par exemple, aide à prévenir les effets secondaires auxquels vous exposez votre corps en cas de suractivité. Les fauteuils de massage japonais peuvent être programmés pour faire travailler des groupes de muscles individuels, c’est-à-dire les muscles les plus sollicités ou les zones les plus inconfortables.

Les programmes de massage automatique stimulent la mobilité, la circulation sanguine, la souplesse musculaire, éliminent le stress musculaire, soulagent les zones douloureuses et procurent une sensation générale de bien-être. Le massage est donc une alternative inspirante pour stimuler les endorphines et la dopamine.

De plus, les effets secondaires de l’addiction au sport peuvent être combattus par la pratique du massage électrique. L’utilisation des bonnes techniques des fauteuils massants japonais professionnels est recommandée parce que :

  • réduire les risques liés aux problèmes articulaires ;
  • prévenir les blessures en stimulant la mobilité des os ;
  • réduire le taux de cortisol ;
  • brûler des calories et accélérer le métabolisme ;
  • soulager les douleurs de la nuque, du dos et des lombaires ;
  • conviennent également aux personnes en surpoids.

En conclusion, l’addiction à l’hormone du bonheur peut être atténuée par le massage, une solution moins contraignante destinée à réparer les conséquences néfastes du sport intense.

wap