Skip to main content

Difficultés de concentration? 6 solutions

By octobre 22, 2023mars 29th, 2024Fauteuil de massage

Chacun d’entre nous a au moins une fois connu des périodes d’épuisement mental, lorsqu’il a eu du mal à se concentrer. Les distractions peuvent avoir différentes causes. Nous pouvons être distraits par des tâches familiales, des tâches professionnelles, des pensées de vacances, des factures, des urgences, etc. Les problèmes surviennent lorsque les difficultés de concentration deviennent plus fréquentes et interfèrent avec la vie quotidienne, créant des désagréments à tous les niveaux.

Résumé :

  1. Difficultés de concentration – Comment améliorer la réponse de l’organisme aux facteurs de stress?
  2. Difficultés de concentration – Obésité et autres ennemis du cerveau

1. Difficultés de concentration – Comment améliorer la réponse de l’organisme aux facteurs de stress ?

Si le problème n’est pas dû à une situation temporaire de distraction, il peut s’agir d’une mauvaise gestion du stress entraînant une fatigue mentale. Dans ce cas, vous pouvez utiliser quelques conseils efficaces pour réduire les difficultés de concentration.

  • Thérapies alternatives de relaxation

Les techniques de relaxation qui stimulent la concentration sur sa propre respiration comptent parmi les solutions les plus populaires susceptibles d’améliorer la capacité de concentration. La méditation, le yoga ou les massages de relaxation en sont quelques exemples.

Pendant les séances, vous vous concentrez sur le moment présent, sur la façon dont l’air entre et sort du corps. La pratique du massage shiatsu en combinaison avec le yoga ou la méditation calme l’esprit, équilibre l’hormone du stress et entraîne le cerveau à se concentrer sur une seule direction : la respiration.

  • Des jeux qui exercent les capacités cognitives

En suivant les mêmes habitudes jour après jour, notre esprit tombe dans une routine monotone, ce qui entraîne automatiquement une stagnation de notre capacité de concentration, une limitation de notre créativité et un affaiblissement de notre capacité de mémorisation. Même si vous n’avez pas le temps de vous adonner quotidiennement à vos loisirs, vous pouvez vous amuser en jouant à des jeux qui font travailler votre cerveau.

Les jeux de logique, les mots croisés, le sudoku, les jeux de cartes, le tétris sont d’excellents moyens d’exercer ses capacités cognitives. Vous pouvez vous amuser avec l’un ou l’autre de ces jeux lorsque vous êtes dans les transports, pendant les pauses au travail, lorsque vous voyagez sur de longues distances et que le téléphone ne vous tente plus.

  • Activité physique modérée

Le sport et l’activité physique ne servent pas uniquement à tonifier les muscles ou à brûler les graisses. En faisant de l’exercice, vous neutralisez les effets du cortisol sur le psychisme et vous accélérez le processus par lequel l’organisme se débarrasse de ses toxines. Leur accumulation peut entraîner des sentiments d’irritabilité qui vous détournent constamment de vos activités quotidiennes et affectent votre capacité d’assimilation et de mémorisation.

2. Difficultés de concentration – Obésité et autres ennemis du cerveau

Des études ont montré au fil du temps le lien entre l’obésité et le déclin cognitif. En prenant soin de votre corps, vous protégez votre cerveau et prolongez sa durée de vie.

  • Réduire la masse corporelle

Maintenez votre poids corporel dans des limites saines et suivez un programme hebdomadaire varié comprenant une activité physique modérée – marche légère, natation, jogging, vélo et massages. Pour brûler les graisses, vous pouvez essayer le massage des tissus profonds, un type de massage qui pénètre les muscles jusqu’à 12,5 cm de profondeur. Le surpoids peut raccourcir la route vers le diabète ou la maladie d’Alzheimer – dans tous les cas, c’est votre cerveau qui en souffrira.

  • Hygiène du sommeil

Un sommeil suffisant et de qualité est aussi important que la nutrition et le mouvement. Il est pratiquement impossible de lutter contre le déclin cognitif si l’on ne se repose pas au moins 7 heures par nuit. Si, pour une raison quelconque, vous avez du mal à vous endormir ou si vous vous réveillez fréquemment pendant la nuit, repensez aux habitudes qui composent votre rituel du coucher.

Vous pouvez vous entraîner 3 à 4 heures avant votre heure de coucher habituelle. Le programme du fauteuil de massage japonais avec « Night Healing » utilise des massages doux, des étirements légers et une intensité agréable pour amener le corps et l’esprit à un état de calme profond – tout ce dont vous avez besoin pour guérir les troubles du sommeil.

  • Purification des habitudes alimentaires

Si vous avez du mal à vous concentrer ces derniers temps ou si vous oubliez trop souvent des choses, vous avez peut-être intérêt à évaluer la qualité de votre alimentation quotidienne. L’alimentation moderne est riche en sucre et en hydrates de carbone, une formule qui favorise la démence, la mauvaise mémoire et l’altération des fonctions cognitives. Il convient également de réduire la consommation d’alcool, qui, avec le temps, endommage l’hypothalamus, la partie du cerveau responsable de la mémoire et de la concentration.

Si le guide de conseils n’aide pas à réduire les difficultés de concentration, il est conseillé de consulter un médecin pour trouver la cause réelle de l’incapacité de l’esprit à rester concentré.

wap