Skip to main content

Hypothalamus. 5 habitudes qui favorisent l’immunité

By octobre 6, 2023mars 29th, 2024Fauteuil de massage

En stimulant l’hypothalamus, vous pouvez améliorer votre concentration et votre mémoire. La stimulation de la partie du cerveau appelée hypothalamus est influencée par la poursuite constante d’un mode de vie sain, particulièrement axé sur le mouvement physique et la consommation de graisses saines.

Résumé :

  1. Stimulation de l’hypothalamus – Quelles sont les causes du dysfonctionnement ?
  2. Régulation de l’hypothalamus – Comment stimuler les fonctions?

1. Stimulation de l’hypothalamus – Quelles sont les causes du dysfonctionnement?

L’hypothalamus contrôle la sécrétion de la plupart des glandes, libère des hormones directement dans le sang, modifie la température corporelle, la sensation de faim ou de soif, le sommeil, le rythme cardiaque, la pression artérielle et l’équilibre émotionnel. Les troubles de l’hypothalamus sont appelés dysfonctionnements hypothalamiques et les causes sous-jacentes varient en nature.

Les facteurs les plus courants qui affectent l’équilibre de l’hypothalamus sont les suivants :

  • les séquelles de la chirurgie cérébrale
  • les maladies cérébro-vasculaires ;
  • tumeurs ou traumatismes crâniens ;
  • les déséquilibres alimentaires.

Comment le dysfonctionnement se manifeste-t-il ?

  • excès de poids ;
  • des pertes de mémoire ;
  • problèmes hormonaux ;
  • troubles de la concentration ;
  • fluctuations de l’humeur.

2. Régulation de l’hypothalamus – Comment stimuler les fonctions?

La régulation de l’hypothalamus est vitale pour le fonctionnement de l’ensemble de l’organisme. Stimuler l’hypothalamus est possible en adoptant un mode de vie comprenant un certain nombre d’habitudes bénéfiques. Quelles sont ces habitudes ?

  • Vitamines C et B, alliées de l’hypothalamus

Les vitamines sont recommandées pour améliorer l’immunité et les fonctions de l’ensemble de l’organisme. Les vitamines C et B sont les plus aptes à stimuler l’hypothalamus. La vitamine B1 régule l’appétit et le système nerveux, la vitamine B12 améliore le tonus général et prévient la dépression, la vitamine C protège l’hypothalamus du stress oxydatif.

  • Le chrome favorise la synthèse d’acides gras sains

Le chrome influence le métabolisme des graisses nécessaires au cerveau. Le chrome ralentit également le vieillissement des neurones et régule l’appétit.

  • Les graisses saines soutiennent le taux de HDL

La chair de saumon, le beurre peu salé, l’avocat ou l’huile d’olive sont les sources les plus populaires de graisses saines, essentielles pour soutenir le bon cholestérol. Le bon cholestérol est un antioxydant et un précurseur des neurotransmetteurs. Même s’il s’agit de graisses saines, il est conseillé d’en consommer de manière équilibrée. Une consommation excessive de graisses saines peut provoquer une inflammation des neurones de l’hypothalamus.

La santé ne se résume pas à une alimentation équilibrée…

La santé des organes dépend également d’un mouvement physique régulier. Le mouvement, quel qu’il soit, contribue à réguler l’activité neuronale. Le mouvement prévient également le surpoids, et la prévention de l’accumulation de graisse aide l’hypothalamus à fonctionner de manière optimale. Saisissez donc toutes les occasions de faire bouger votre corps.

Si vous n’aimez pas faire du sport, marchez beaucoup, de préférence dans la nature. Intégrez un jogging léger à votre routine quotidienne, faites du vélo, du pilates, du yoga et des massages. Les fauteuils massants dos et jambes sont un bon complément à l’entraînement physique ou peuvent constituer une activité optimale pour les personnes sédentaires.

Le massage des tissus profonds, par exemple, stimule les muscles jusqu’à 12,5 cm de profondeur, ce qui accélère la combustion des graisses, stimule la circulation sanguine dans les tissus et élimine le stress musculaire. Le massage détend également les zones raides, ce qui permet au sang de circuler. La circulation sanguine sans entrave garantit l’absorption des vitamines des aliments par l’organisme, un processus qui favorise la santé de l’hypothalamus.

Comment et pourquoi faut-il établir un cycle veille-sommeil correct ?

Le respect d’une discipline de sommeil permet de maintenir les niveaux d’hormones de stress dans des paramètres normaux. Il va sans dire que le stress est l’un des principaux ennemis du cerveau. La stimulation de l’hypothalamus passe également par une routine d’au moins 7 à 9 heures de sommeil, l’heure du coucher étant de préférence fixée à 23 heures.

Un mauvais repos augmente le niveau de stress et favorise les troubles du sommeil, ce qui conduit à un état pro-inflammatoire qui altère les fonctions cérébrales. Mettez en place un ensemble d’habitudes visant à obtenir un sommeil réparateur.

Faites de l’aérobic léger, du yoga ou du jogging au moins 3 à 4 heures avant l’heure habituelle du coucher. Mettez en place un programme de massage de guérison nocturne qui propose une technique de massage d’étirement en douceur, tout ce dont vous avez besoin pour préparer votre corps et votre esprit à un sommeil ininterrompu.

Pourquoi est-il important d’établir une routine visant à protéger l’hypothalamus ? Cette partie du cerveau a un impact majeur sur le système endocrinien, le système nerveux, influence plusieurs rythmes circadiens et joue également un rôle fondamental dans la création des souvenirs.

wap