Skip to main content

Les migraines. Comment réduire les maux de tête?

By septembre 18, 2023juin 21st, 2024Fauteuil de massage

Les migraines sont des douleurs fortes et aiguës qui se manifestent généralement d’un côté de la tête et qui peuvent durer des heures, voire des jours. Les migraines sévères peuvent entraîner une hypersensibilité à la lumière ou au bruit, des nausées et des vomissements. Ces symptômes peuvent être associés à la fatigue, à des périodes de surmenage ou même à certaines conditions médicales.

Si elles ne sont pas prévenues ou soulagées correctement, les migraines peuvent interférer avec les activités quotidiennes. Quels sont les symptômes qui signalent l’apparition de la migraine ? Comment peut-on les prévenir et les soulager sans médicaments ? Une mauvaise hygiène de vie et une mauvaise alimentation peuvent favoriser l’apparition et la prolongation des maux de tête. Quelles sont les habitudes néfastes et comment les gérer ?

Résumé :

  1. Les migraines, conséquence d’un faible taux de sérotonine
  2. Les migraines et les thérapies alternatives d’équilibrage du cortisol

1. Les migraines, conséquence d’un faible taux de sérotonine

Dans certains cas, les migraines ne se déclenchent pas soudainement, mais sont signalées par des troubles visuels, des difficultés d’élocution, des fourmillements d’un côté du visage ou dans les membres. D’autres fois, ces douleurs surviennent en même temps que les maux de tête. Quelles sont les causes de la migraine ?

Les causes exactes sont encore inconnues. Des études montrent que les maux de tête sévères résultent d’une activité cérébrale anormale affectant les vaisseaux sanguins, les substances chimiques et les signaux nerveux dans la tête. Le mode de vie, les problèmes hormonaux, les déséquilibres émotionnels, les médicaments, le régime alimentaire et les facteurs environnementaux affectent l’activité cérébrale normale.

  • Migraines et émotions

Le stress prolongé, l’anxiété, la dépression et les chocs sont des déclencheurs émotionnels de la migraine.

  • Migraines et catalyseurs physiques

Les séances d’entraînement, les troubles du sommeil, les mauvaises postures du dos, les douleurs aux épaules et à la nuque font partie des déclencheurs physiques.

  • Maux de tête et aliments ennemis

L’absence de repas, la consommation d’alcool ou de caféine, une alimentation à base de tyramine ou la déshydratation sont des facteurs nutritionnels qui déclenchent des migraines.

  • Maux de tête et conditions environnementales

Les odeurs et les bruits forts, les lumières clignotantes, la pollution sonore, le tabagisme passif, les changements de température sont autant de facteurs environnementaux qui influencent l’apparition et la durée des maux de tête.

Chacun de ces éléments a des effets potentiellement néfastes sur les taux de sérotonine et de dopamine (substances qui contribuent à l’équilibre du système nerveux). Les migraines peuvent également être héritées génétiquement. Dans la plupart des cas, l’enfant hérite davantage des migraines de sa mère. Les femmes sont plus sujettes aux migraines en raison des changements hormonaux, des périodes menstruelles ou de la grossesse.

2. Les migraines et les thérapies alternatives d’équilibrage du cortisol

Bien que les causes exactes des migraines soient inconnues, la bonne nouvelle est que les risques peuvent être réduits en changeant les habitudes de vie.

  • Thérapie active de repos

La gestion du stress permet de maintenir des niveaux optimaux de sérotonine dans le cerveau en équilibrant l’hormone du stress, le cortisol. Même si le stress fait partie de la vie, il existe des techniques simples qui permettent d’en réduire les effets. Une activité physique régulière combinée à des thérapies alternatives de relaxation constitue la formule anti-stress idéale.

La fatigue et le stress s’accumulent dans la région du cou et des épaules, c’est pourquoi un massage relaxant est recommandé à la fin de chaque journée. La gamme de fauteuils et sieges massants japonais à gravité zéro détend le corps en position horizontale. Le sang pénètre dans tous les tissus, ce qui aide à soulager les raideurs musculaires. En outre, les fauteuils massants à étirement augmentent la mobilité des articulations. Parallèlement, les fauteuils de massage sur coussin d’air agissent sur les zones les plus douloureuses, soulageant la fatigue au niveau des épaules, du cou, de la taille et des jambes.

Faites circuler votre sang même lorsque vous êtes à la maison. Profitez de l’expérience des fauteuils de massage à rouleaux qui se concentrent sur le cou, les omoplates et les trapèzes. Les rouleaux appuient fermement sur les muscles avec une intensité que vous pouvez ajuster à votre convenance pendant la séance de massage.

Profitez des bonnes journées pour vous détendre en vous promenant dans la nature ou en pratiquant une activité physique d’intensité modérée. Offrez-vous une nuit de sommeil réparateur en respectant la routine de massage de 15 minutes avant l’heure habituelle du coucher. Vous pouvez opter pour les programmes Night healing, Slow stretch, Air relaxation ou d’autres programmes de massage de relaxation musculaire que vous pouvez conserver dans la mémoire de votre télécommande.

  • Régime respectueux des hormones du bonheur

L’alimentation et le repos sont les médicaments universels de la santé. Des études montrent qu’en consommant du magnésium, on peut réduire la fréquence des migraines de 40 %. Les sources de vitamine B2, d’oméga-3 que l’on trouve dans les suppléments d’huile de poisson, le chou frisé, le saumon, les produits laitiers, les fromages frais, les légumes à feuilles vertes, les noix ou les graines de lin sont tout aussi bénéfiques.

L’alimentation, le sommeil, les massages et les mouvements en plein air augmentent le taux de sérotonine, ce qui réduit la fréquence des migraines. Toutefois, si elles persistent ou affectent la concentration au quotidien, une visite chez le médecin est recommandée pour en trouver la cause et prescrire un traitement approprié.

wap